La libérrance

Tant d’émois en mois
ces derniers mois
que je ne trouve plus les mots
pour mes maux

Al y a des hauts et des bas
mais je réponds ça va
un peu comme ça
pour ne pas dire que ça ne va pas

Que parfois je n’en peu plus
que je suis à bout
que tout me dégoute
et que je n’ai plus le goût

de rien.

J’aspire au silence
à la liberrance
à me sentir libre d’aller,
d’errer en paix

d’être.

Je vois des ombres
je fuis mon ombre
je ne veux pas croire
qu’al n’y ait que moi

qui ait cette clé
celle que j’ai tant cherché
partout autour
sans regardé

à l’intérieur.

Et là je trouve
une graine d’espoir
une germe de foi
une brèche de joie

je suis la clé

je n’ai plus à chercher
je peux me combler
je peux oser

créer.

je n’ai plus peur
de la peur
je l’ai écoutée
on s’est acoquiné

je peux créer ma liberté
j’ai ma clé
je suis aidée
je retrouve goût

à vivre.

Publié par feeniksrenee

Je m'appelle Fée-Niks Renée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :